Notre projet pour Dijon

 

UN PROJET, 3 AMBITIONS

La crise sanitaire du COVID19 et ses conséquences multiples conduisent à actualiser notre projet, pour intégrer ce bouleversement. Le choc est de grande ampleur et va se répercuter à différents niveaux pendant deux ou trois ans. Cette crise a confirmé la pertinence de notre projet et de ses priorités. Elle a révélé la nécessité d’un autre modèle urbain : on ne peut pas continuer à densifier quand nos compatriotes aspirent à une meilleure qualité de vie.

La relance économique de notre territoire est également une priorité vitale avec le développement de nouvelles activités industrielles et la valorisation des productions locales.

Nous devons nous adapter à un monde qui ne sera plus jamais le même.

#1 AGIR
pour la qualité de vie des Dijonnais

CHOISIR UN URBANISME DE QUALITÉ

– Stopper le bétonnage en limitant le volume de constructions nouvelles et en réhabilitant le bâti existant pour conserver l’identité des quartiers
– Réviser le Plan Local d’Urbanisme (PLUi-HD) pour favoriser un habitat à taille humaine plus respectueux de la nature et du patrimoine
– Préserver et développer les espaces verts dans tous les quartiers
– Mieux gérer le parc existant des logements sociaux et les rénover dans une démarche éco-responsable
– Végétaliser le centre-ville et créer des îlots de fraicheur
– Créer un parc sur le site de l’ancien hôpital général, en bordure de l’Ouche, à la place des immeubles programmés
– Lancer un concours d’architecture pour réaménager la place Grangier sous le thème de la végétalisation

RÉNOVER ET ENTRETENIR L’ESPACE PUBLIC

– Rénover les rues et les trottoirs dans tous les quartiers de la ville
– Assurer avec constance la propreté de tous les espaces publics (trottoirs, jardins publics, etc.)
– Mettre en place des espaces canins dans les parcs
– Instaurer la collecte du verre à domicile au moyen de véhicules propres
– Développer le compostage

PRÉSERVER NOTRE ENVIRONNEMENT

– Améliorer la qualité de l’eau de l’Ouche en supprimant tout déversement des eaux usées dans les rivières
– Restaurer la qualité de l’eau du lac Kir, réaménager la base nautique et repenser cet espace naturel dédié aux loisirs et aux sports de plein air
– Mettre en œuvre des politiques de préservation de la biodiversité dans les parcs et jardins

RÉCONCILIER TOUTES LES MOBILITÉS 

– Développer les zones 30 km/h pour la sécurité et la tranquillité
– Adapter l’espace public aux personnes à mobilité réduite
– Sécuriser les cheminements piétons dont le revêtement glissant du centre-ville.
– Mettre en place des navettes à la demande pour rejoindre le centre-ville depuis les quartiers mal desservis
– Développer un réseau cyclable cohérent et assurer la sécurité des usagers
– Créer un parking végétalisé sur le site de la patinoire qui sera relocalisée

#2 AGIR
pour le dynamisme de la métropole

FAVORISER LA CRÉATION D’EMPLOIS PAR LE SOUTIEN AUX ACTEURS LOCAUX

– Organiser des assises de la relance économique pour développer l’attractivité économique, industrielle, numérique et touristique de Dijon et la création d’emplois, avec tous les acteurs économiques locaux.
– Mettre en œuvre un plan de réindustrialisation et renforcer les filières d’excellence (agroalimentaire, industrie pharmaceutique et santé)
– Réorienter la commande publique vers les entreprises locales
– Apporter un soutien foncier et immobilier aux projets d’implantation de nouvelles activités.
– Constituer une « équipe Dijon » chargée de prospecter et d’attirer de nouvelles entreprises sur notre territoire
– Mettre en place un interlocuteur unique pour l’accompagnement des entreprises
– Défendre les commerçants et les artisans de quartier, étendre l’exonération des droits de terrasses et d’enseignes à toute l’année 2020, les aider à financer les équipements de protection sanitaire
– Soutenir les circuits courts et valoriser les productions locales « made in Dijon »
– Piétonniser le pourtour des halles dès l’été 2020 pour permettre aux restaurants et bars d’étendre leurs terrasses
– Accompagner la montée en puissance régionale du CHU du Bocage et construire un parking silo

FAIRE RAYONNER DIJON ET SA MÉTROPOLE

– Renforcer le positionnement de capitale régionale
– Promouvoir Dijon auprès des touristes français et européens, en concertation avec le département et la région
– Poursuivre la rénovation et la mise en valeur du patrimoine (château de Pouilly, Notre-Dame,  etc..) Etudier la restauration de Saint Philibert
– Ouvrir le Palais des Ducs et des États de Bourgogne aux visiteurs
– Proposer en été un festival son et lumière dans la cour d’honneur du Palais
– Revaloriser les Halles Centrales de Dijon pour en faire un lieu de vie toute la semaine
– Consulter les Dijonnais sur le projet de restructuration du centre Dauphine et de ses abords
– Doter Dijon d’un nouveau Parc des Expositions d’envergure internationale pour renforcer le tourisme d’affaires
– Permettre à chacun de trouver à Dijon une offre culturelle de qualité, accessible, favorable à l’épanouissement personnel et collectif
– Associer chaque rame de tramway à une Dijonnaise ou à un Dijonnais célèbre.

FACILITER LA DESSERTE DE LA MÉTROPOLE

– Remplacer les ronds-points de la LINO par des échangeurs et réaménager la jonction avec l’Arc
– Développer les liaisons TGV vers les aéroports internationaux (Paris CDG, Lyon Saint Exupéry) avec les partenaires (SNCF, Région, …)
– Accélérer la mise en accessibilité de la gare de Dijon.

#3 AGIR
pour plus de cohésion dans la Cité

RÉTABLIR LA SÉCURITÉ DES DIJONNAIS

– Affirmer une politique de fermeté dans un nouveau contrat local de sécurité avec l’État
– Augmenter de 50% les effectifs de la police municipale pour une présence de jour comme de nuit
– Instaurer une police métropolitaine des transports
– Responsabiliser les parents et les jeunes délinquants dans le cadre d’un contrat individuel sur la base des droits et des devoirs
– Mettre en place des gardiens assermentés dans les ensembles d’immeubles HLM
– Créer une mission dédiée aux personnes vulnérables, à la lutte contre les discriminations et les violences faites aux femmes
– Instaurer dans les bus la descente à la demande après 22 heures.

RENDRE DU POUVOIR D’ACHAT AUX DIJONNAIS

– Baisser de 5 % le taux de la taxe foncière (-1 % par an)
– Réduire le train de vie de la municipalité en ramenant le nombre des adjoints de 21 à 15, en diminuant de 30 % des dépenses de communication (près de 6 M€), en baissant les effectifs du cabinet (environ 75 agents aujourd’hui)
– Renégocier le faramineux contrat «On Dijon» (gestion connectée de l’espace public, 105 M€)
– Instaurer la gratuité du stationnement la 1re heure (2 heures le samedi)
– Mieux contrôler les services publics de l’eau et des transports (divia) pour faire baisser les tarifs
– Réserver la gratuité de l’entrée des musées dijonnais aux habitants de la région.

RENFORCER LE LIEN SOCIAL

– Proposer des crèches à taille humaine et élargir les horaires d’accueil pour faciliter la vie des familles
– Mettre fin aux préfabriqués dans les écoles dijonnaises
– Étendre le dispositif Sécur’école à toutes les écoles publiques et privées aux horaires d’entrée et de sortie
– Proposer aux enfants pénalisés par le confinement des cours de remise à niveau pendant l’été
– Consulter les familles sur le retour de la semaine de 4 jours
– Rénover les équipements sportifs dans les quartiers et soutenir les clubs amateurs
– Etudier et prioriser sur la durée du mandat les projets de modernisation des grands équipements sportifs
– S’engager aux côtés de l’Etat dans la lutte contre toutes formes de radicalisme communautaire
– Développer les visites aux personnes âgées isolées, y compris en EHPAD en lien avec les associations, les élus de quartier et les écoles
– Pérenniser le traditionnel repas des aînés, le spectacle de la semaine bleue ainsi que des activités variées et abordables proposées aux seniors dijonnais
– Créer une « mission animale » pour travailler en étroite collaboration sur les questions animales en lien avec la SPA et les associations de protection.
– Revoir la programmation culturelle des salles de spectacles (Auditorium, Grand Théâtre…) pour qu’elle réponde aux attentes de tous
– Renforcer l’enseignement artistique et culturel municipal (Conservatoire, école de musique)

POUR UNE DÉMOCRATIE PLUS VIVANTE

PLUS DE CONCERTATION ET DE PROXIMITÉ
Nous inviterons chaque dijonnais à devenir acteur des changements à opérer (mobilité, environnement, voierie, protection sanitaire) dans la concertation et la consultation  : 

  • Les commissions de quartiers seront ouvertes à tous, obligatoirement saisies pour avis de tous les projets importants pour le quartier et pourront aborder tous les sujets.
  • Des consultations par vote à distance à moindre coût seront organisées sur des sujets municipaux majeurs, à commencer par le retour de la semaine de quatre jours à l’école.
  • Nous engagerons immédiatement la révision du plan local d’urbanisme (PLUi-HD) en associant les habitants et associations de chaque quartier à la réécriture du projet.
  • Le maire assurera personnellement une permanence de deux heures par mois sans rendez-vous dans chaque quartier de Dijon.

PLUS DE RESPECT DES RÈGLES ET D’AUTRUI

  • Nous serons plus à l’écoute des agents municipaux qui seront davantage consultés et mieux reconnus dans leur travail.
  • Nous proposerons la présidence de la commission des finances à un élu de l’opposition.
  • Nous respecterons la presse dans sa liberté et son indépendance.
  • Nous restaurerons des liens de confiance avec les partenaires institutionnels (État, Région, Département, territoires voisins…).

PLUS DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION LOCALE

  • Chaque élu de notre liste signera une charte de déontologie, rendue publique.
  • Nous répondrons à toutes les demandes d’information émanant de l’opposition, de citoyens ou d’associations.
  • Nous restaurerons la transparence des contrats de délégation de services publics.
  • Nous gèrerons avec transparence les organismes sous tutelle de la mairie ou de la métropole (Grand Dijon Habitat, EHPAD, Opéra, …)
  • Nous lancerons des appels d’offres clairs, ouverts aux acteurs régionaux et attribués selon des critères équitables.
  • Les données publiques seront rendues accessibles conformément à la loi (Open Data).